Deux Ehpad ardéchois se lancent dans la réalité virtuelle

Bien tolérés par les personnes âgées, les ateliers de réalité virtuelle améliorent le bien-être et la motivation, réduisent l’anxiété, la douleur et les troubles du comportement. Deux Ehpad ardéchois se sont lancés dans l’aventure en croisant leurs pratiques.

Le bien-être, le lien social et la stimulation cognitive sont des éléments clés pour améliorer la qualité de vie et la prise en soin des personnes âgées en perte d’autonomie. Et ce particulièrement en cette période inachevée de Covid-19 où le sentiment d’isolement reste fort présent. Par ailleurs, les établissements ont besoin d’évoluer, de moderniser leur image pour attirer des jeunes et relever le dé􀀁 du grand âge.

La résidence Beauregard située à Vernoux-en-Vivarais et la résidence Le Grand Pré à Alboussière (07) ont mis en place des solutions non médicamenteuses pour améliorer le bienêtre des résidents, réduire leur anxiété, diminuer les troubles du comportement, favoriser le lien social et prévenir l’aggravation de la perte d’autonomie. Cette prise en charge non
médicamenteuse répond aux orientations des deux projets d’établissement des Ehpad et des pratiques professionnelles déjà opérationnelles : table magique Tovertafel, médiation animale, escrime, activité physique adaptée, chariots Snoezelen, musicothérapie.

L’expérience collective

La librairie de l’outil de réalité virtuelle propose plus d’une centaine d’expériences sur les thèmes du voyage, de la nature, des arts et spectacles. Les résidents pourront ainsi visiter ensemble, grâce au mode évasion, le Japon ou les pyramides d’Égypte, nager avec les dauphins, assister à un concert de musique classique, visiter un musée. Chaque expérience est accompagnée de contenus de médiations adaptés aux personnes résidant en Ehpad pour favoriser les échanges avant, pendant et après l’immersion et stimuler le lien social.

Des modules thérapeutiques

Le mode relaxation permet de détourner l’attention de la douleur et de l’anxiété en combinant des environnements visuels relaxants, une ambiance sonore basée sur la musicothérapie et un accompagnement verbal hypnotique. Ce programme a été conçu en collaboration avec des experts hypnothérapeutes des Hospices Civils de Lyon.

Le mode réminiscence offre une personnalisation des expériences. Il permet par exemple de replonger une personne dans le quartier de son enfance pour raviver ses souvenirs. Cela aide également les soignants à retracer l’histoire de vie des résidents.

Des bénéfices pour le personnel

Des bénéfices indirects pour le personnel qui participe au projet ont été observés, dont un fort impact de ces dispositifs innovants et ouverts sur le monde sur la fidélisation des professionnels en Ehpad. Ils leur permettent de redonner de la considération à leur travail, et de sortir de leur routine soignante ou institutionnelle.

La société Lumeen, partenaire du projet

La conférence des financeurs d’Ardèche a accepté de financer les ateliers de réalité virtuelle produits par la société Lumeen pour les deux Ehpad engagés dans cette action collaborative. Certifiée dispositif médical de classe I, Lumeen a mis en place des projets de recherche avec cinq CHU reconnus pour évaluer scientifiquement l’impact thérapeutique de son dispositif. Elle analyse aussi continuellement les différents usages de son dispositif auprès de professionnels de terrain pour l’adapter au mieux aux besoins des personnes âgées et des professionnels.

À ce jour, Lumeen a équipé plus de 400 structures (Ehpad, résidences autonomie, agences de soins infirmiers à domicile) sur tout le territoire français, dont la Croix-Rouge française, la Fondation Partage et Vie, Korian, DomusVi, le Groupe SOS, mais aussi la Ville de Paris, le département des Hauts-de-Seine, la région Auvergne-Rhône-Alpes ou le CHU de Rouen.

Par Sylvain Guillaume avec Juliette Viatte
Source : Geroscopie n°147 –
Mars 2023.

error: Contenu protégé ! Vous ne pouvez pas copier ce contenu.